Apéritif dinatoire – Conseils et astuces


Pas de recette aujourd’hui mais plutôt un dossier culinaire. Nous avons fait, il y a quelques temps de cela un diner avec des potes de boulot. L’idée initiale était de faire un repas « standard » et puis nous avons rapidement changé d’avis en comptant le nombre d’invités; nous avions en effet ce jour-là prévu d’être une bonne dizaine, nous nous sommes donc rapidement rabattus sur la formule apéritif dînatoire (pour l’anecdote nous ne fûmes finalement que 5, autant dire que malgré un réajustement de dernière minute, nous ne sommes pas morts de faim ce soir là).

Nous avons donc naviguer un peu sur internet en quête des règles et bonnes pratiques pour préparer un apéritif dinatoire. Voici ce que nous en avons retenus :

  • Une dizaine de bouchées environ par personne tu prévoiras

Ce nombre tient compte des bouchées sucrées et salées. En dessous de dix, les plus gourmands risquent de rester sur leur faim.

  • Un ratio salé / sucré d’environ 2/3 – 1/3 tu viseras

Même pour les bouches à sucre, il est important de retrouver l’équilibre habituel d’un repas « standard ».

  • Les couleurs, textures et présentations tu travailleras

L’aspect visuel d’un buffet est très important. Parmi toutes les bouchées possibles, voici pêle-mêle quelques idées : samoussas, tartinades, verrines, soupes, brochettes, cuillères, tartelettes…

  • A mélanger des bouchées chaudes et froides tu penseras

Un repas complètement froid peut sembler parfois un peu frustrant.

  • Les aliments redondants et trop gras tu éviteras

Il faut toujours soigner ses invités et penser à leurs goûts / préférences alimentaires (végétariens, allergiques, régimes,…).

  • Presque tout à l’avance tu prépareras

L’idée est d’être disponible au maximum au cours de la soirée. La préparation d’un apéritif dinatoire est assez longue, le nombre de bouchées différentes y étant pour beaucoup. Il faut compter environ 1/3 de temps de plus que la concoction d’un repas sophistiqué.

Ne partez en revanche pas dans l’excès inverse, un espuma par exemple tient difficilement la longueur et il serait dommage de ne pas offrir le spectacle de la mousse sortant du siphon.

  • Une bonne variété de boissons en stock tu auras

Pour accompagner ce repas, il serait bien difficile de choisir a priori une ou deux boisson(s) privilégier(s).

A venir :

Nous partagerons dans les semaines à venir quelques unes des recettes que nous avons réalisé à l’occasion de notre apéritif dînatoire.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *